MENU

La valeur juste des livraisons grâce à l'analyse céréalière

Tractor
9. sept., 2021
En Slovaquie, un site Dan-Farm de 7000 hectares tire profit de l'analyse céréalière sur site à travers une ségrégation plus efficace des céréales stockés et des prix supérieurs garantis, entre 5 et 15 € supplémentaires par tonne.

Les tracteurs sillonnant les plaines fertiles de Slovaquie changent de gabarit à mesure que la région suit la tendance et se dote d'exploitations de grande culture plus imposantes et hautement performantes.


Voici le cas de l'exploitation de 7000 hectares dirigée par la société danoise Dan-Farm, spécialisée dans l'investissement et le conseil dans le secteur agricole en Europe de l'est. « Nous sommes loin de l'entreprise familiale » explique Josef Snegon, directeur général de Dan-Farm Slovaquie. Il décrit les débuts de l'entreprise en Slovaquie en 2005 avec 1000 hectares, et son évolution jusqu'à aujourd'hui.

Plusieurs exploitations agricoles sont venues s'ajouter, et nous avons fait l'acquisition de machines et d'équipements plus récents, plus imposants et plus performants. Grâce à cette démarche, une équipe de deux à trois personnes seulement suffisait pour prendre en charge jusqu'à 1000 hectares, et la production annuelle standard est passée à environ 30 000 tonnes de céréales, avec 20 000 tonnes de blé pour 10 000 tonnes de cultures diverses telles que le colza, le tournesol et le maïs. Une structure centrale de stockage a été déployée et les chargements étaient livrés directement depuis les champs. Mais à mesure que les silos se remplissaient, un défi demeurait, à savoir comment contrôler la qualité et comment séparer les céréales pour obtenir les prix le plus avantageux ?

 

Ségrégation sur l'exploitation
Le prix est déterminé à réception chez les clients, tels que les meuniers en Hongrie, en Autriche et en Italie, avec des acheteurs toujours à la recherche d'une qualité particulière, par exemple un blé présentant une teneur stable en protéines de 12% pour la mouture. 
 
« S'ils reçoivent un camion à 12,5% de protéines, le suivant à 13% puis un autre à 14% et ainsi de suite, ils devront consacrer du temps et de l'argent pour ajuster leur production » explique Snegon. « Nous avons essayé de séparer nos stocks en marchandises pour l'alimentation, pour la mouture, etc., mais cela nous demandait beaucoup d'efforts. Nous avons essayé d'analyser les céréales de manière classique, à l'aide du test sur la teneur en gluten, mais l'analyse d'un seul échantillon ne délivre le résultat qu'après 20 minutes. Nous pouvions faire face lorsque nous n'avions que 1000 hectares, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. »

 

 



« Cela permet à notre entreprise de gagner de l'argent puisque nous pouvons fournir une haute qualité spécifique et obtenir des prix plus avantageux. Que les clients sont prêts à payer. »

- Dan-Farm


Champ de céréales


Les informations produites par l'Infratec permettent de gagner entre 5 et 15€ supplémentaires par tonne

Deux analyseurs de céréales fournissent aujourd'hui les informations permettant d'assurer un processus de ségrégation et un contrôle qualité efficaces. Ils mesurent les paramètres de l'ensemble des céréales entrantes et sortantes, tels que la teneur en protéines et le taux d'humidité, et un autre instrument analytique, l'Alphatec, effectue le test d'indice de chute qui permet de déterminer la valeur boulangère de la farine issue des céréales.

Le gestionnaire des stocks de Dan-Farm basé sur la structure centrale de stockage prélève trois échantillons de chaque chargement entrant et sortant, ce qui représente environ 3500 tests par an.

Un ticket des résultats d'analyse est remis avec les livraisons comme élément solide de négociation. « Nous n'avons jamais reçu de plaintes de nos partenaires » confie Snegon. « Les teneurs en protéines et en gluten sont les principaux éléments permettant d'obtenir un prix plus avantageux. Cela permet à notre entreprise de gagner de l'argent puisque nous pouvons fournir une haute qualité spécifique et obtenir des prix plus avantageux. Que les clients sont prêts à payer. »

Il fait un rapide calcul des gains financiers. « D'après notre expérience, nous pouvons obtenir entre 5 et 15€ supplémentaires par tonne en étant capables de fournir une qualité élevée constante. En se basant sur une estimation prudente de 5€ par tonne, multipliée par 20 000, on obtient 100 000 par an... un bon investissement n'est-ce pas ?

 

La fiabilité, ciment de la confiance 
Outre les gains financiers évidents, l'investissement dans un système d'analyse fiable permet d'éviter les coûts superflus. Par exemple, l'envoi d'un camion transportant 1000 tonnes de céréales sur 1000 km à travers les Alpes vers l'Europe du sud est une entreprise coûteuse. Si la marchandise expédiée est inférieure aux spécifications attendues, cela entraînera un prix réduit, voire un retour.

Josef Snegon conclut en expliquant que l'analyse fiable et homogène à la fois au moment de l'expédition et lors de la livraison peut permettre d'éviter ces coûts et garantir un retour sur investissement durable. « Nos clients analysent également les céréales, mais s'ils savent que nous utilisons FOSS, ils se fient aux résultats d'analyse. L'un des instruments est aujourd'hui utilisé depuis sept ans, sans aucun problème. Nous sommes particulièrement satisfaits et entretenons de bonnes relations avec l'équipe d'assistance locale FOSS dédiée à l'Infratec. À la lumière de nos six années d'expérience, nous le recommandons. »

 

Perspectives du secteur

Voir plus

Obtenir les dernières informations sur les tendances d'analyse dans l'industrie des céréales

Pour vous abonner aux actualités de FOSS, vous devez soumettre les informations demandées et rejoindre notre communauté de connaissances FOSS. Nous traiterons vos données personnelles conformément à notre politique de confidentialité.

Une erreur s'est produite !

Désolé, nous n'avons pas pu soumettre votre formulaire.
back to top icon